A Nancy, les agents de Pôle emploi brisent le cliché du chômeur-fraudeur

Par

Le gouvernement veut durcir le contrôle des chômeurs. Confrontés de plein fouet au chômage de masse, les agents de Pôle emploi préfèrent résolument privilégier l'accompagnement plutôt que les radiations. Reportage dans un service de contrôle, à Nancy.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Envoyée spéciale à Nancy (Meurthe-et-Moselle). - Pauline, agent du service de contrôle de la recherche d’emploi, à Nancy, tourne les pages du dossier d'un demandeur d'emploi étalé sur son bureau. « Elle cherche, je vois bien qu’elle fait des démarches, mais elle ne joint aucun justificatif. Par trois fois, elle écrit dans son questionnaire être découragée. » Pour en avoir le cœur net, l’agent de Pôle emploi décroche son téléphone. Au bout du fil, une jeune femme habitant dans une ville moyenne de l’est de la France, inscrite au chômage depuis octobre 2016.