Secret des affaires: une censure absurde vise désormais les médias

Par

Le tribunal de commerce de Paris a ordonné au magazine Challenges de retirer de son site internet un article sur les difficultés financières de Conforama, au nom du secret des affaires. Une censure scandaleuse: depuis deux mois, la maison mère de la chaîne de distribution, Steinhoff International, est empêtrée dans un scandale « à la Enron » chroniqué chaque semaine dans la presse. Le secret des affaires se révèle bien une arme pour faire taire la presse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les craintes n’étaient donc pas infondées. Il n’a pas fallu longtemps pour que le monde des affaires s’empare des possibilités extensives offertes par la notion de secret des affaires. Comme la presse le redoutait, il s’agit bien d’une « arme de dissuasion massive contre les journalistes ». Cette notion floue permet de contraindre au silence, avec effet immédiat, les journalistes, les porteurs de mauvaises nouvelles.