Le médiateur de Pôle emploi délivre un rapport teinté de colère

Par

Sanctions « disproportionnées », réglementation complexe et piégeuse, courriers incohérents : les demandes de médiation ont augmenté en 2020, marquée par la crise. Et l’exaspération s’amplifie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avis de tempête. Dès l’avant-propos de son rapport, Jean-Louis Walter prévient : la colère gronde. Le médiateur national de Pôle emploi pose d’emblée le contexte : une crise sanitaire sans précédent et une réforme d’assurance-chômage imminente. Cocktail explosif.