Russie: quel sera le visage de l’économie en 2016?

Par

La nouvelle chute des cours du pétrole en décembre divise les experts russes. Les plus pessimistes s’attendent à une récession économique inévitable, avec un baril de brut qui pourrait descendre en dessous de 30 dollars alors que le budget russe pour 2016 a été calculé avec un baril à 50 dollars.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selon Anton Silouanov, ministre russe des Finances, la demande et le prix du pétrole vont continuer à baisser l'an prochain. Le cours du baril pourrait descendre sous la barre des 30 dollars, alors que le budget russe pour 2016 a été calculé avec un baril de pétrole à 50 dollars : « Il nous faut d'ores et déjà préparer des solutions de secours pour pouvoir réagir si les prix continuent de chuter », a déclaré le ministre lors d'une conférence, à Kazan, le 12 décembre dernier.