Paul de Grauwe: «Le Grexit peut se produire dans la catastrophe»

Par

« Certains veulent utiliser la BCE comme un instrument pour forcer le Grexit », s'inquiète l'universitaire belge Paul de Grauwe dans un entretien à Mediapart. Une réunion des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro doit se tenir mardi soir à Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bruxelles, de notre envoyé spécial.-  Paul de Grauwe est un économiste belge, professeur à la London School of Economist (LSE) et à l'université catholique de Louvain. Très critique sur le rôle des créanciers, et du FMI en particulier, dans les négociations des dernières semaines avec la Grèce, De Grauwe, également chroniqueur étiqueté libéral dans plusieurs journaux belges, revient sur l'après référendum grec, dans un entretien à Mediapart. « La réponse des citoyens grecs dimanche a été tellement forte, que cela aurait pu convaincre certains créanciers de revoir leurs positions. Sauf que la dynamique de méfiance est telle, aujourd'hui, que tout cela est devenu très difficile », regrette-t-il, en amont d'un sommet des chefs d'État et de gouvernement de la zone euro, mardi soir à Bruxelles.