Taxe Tobin: de l'art du mensonge en politique

Par

Nicolas Sarkozy a choisi de passer en force avec la taxe sur les transactions financières. Et quand bien même les autres pays européens traîneraient-ils des pieds, la France mettra en œuvre, seule s'il le faut, la célèbre taxe Tobin. Il ne faut pourtant pas être dupe de la posture présidentielle. Tour d'horizon,  vidéos à l'appui, des mensonges présidentiels. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est donc décidé ! Seul contre tous, Nicolas Sarkozy a choisi de passer en force avec la taxe sur les transactions financières. Et quand bien même les autres pays européens traîneraient-ils des pieds, la France la mettra en œuvre, seule s'il le faut. Voilà donc, sur le registre dont il est coutumier – tartarinades et hochements de menton –, ce que vient d'annoncer le chef de l'Etat.