Telecom Italia désavoue ses commissaires aux comptes sur Elliott

Par
Telecom Italia (TIM) a jugé lundi illégale la décision de ses commissaires aux comptes de modifier l'ordre du jour de son assemblée générale du 24 avril pour y inclure des propositions du fonds activiste Elliott, ajoutant qu'il saisirait la justice pour protéger ses droits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MILAN (Reuters) - Telecom Italia (TIM) a jugé lundi illégale la décision de ses commissaires aux comptes de modifier l'ordre du jour de son assemblée générale du 24 avril pour y inclure des propositions du fonds activiste Elliott, ajoutant qu'il saisirait la justice pour protéger ses droits.