Dans le Finistère, un collectif agricole bloqué face à l’agrandissement d’une exploitation

Dans la commune de Querrien, dans le sud du Finistère, un collectif s’est constitué pour cultiver et pâturer 53 hectares mis à la vente. La Safer, qui régule l’attribution des terres agricoles, a préféré l’agrandissement d’une exploitation. À rebours des objectifs fixés par la Région.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est une histoire emblématique de ce qui se joue dans le silence des campagnes agricoles. Un dossier révélateur des contradictions des pouvoirs politiques, entre un affichage favorable à l’installation de jeunes et à une agriculture de transition, et la réalité de la cession du foncier aux grandes exploitations déjà en place.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal