L’inconscient bavard de Macron sur les riches

Par

« Les riches n’ont pas besoin de président, ils se débrouillent bien tout seuls », a affirmé Emmanuel Macron pour en finir avec son accusation de « président des riches ». Mais en cherchant à se débarrasser de cette étiquette, il trahit une vision du monde encore plus inquiétante. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De l’intervention somme toute assez fade d’Emmanuel Macron émerge une phrase étrange. Pour se défendre une nouvelle fois de cette image de « président des riches » que l’opinion lui a attribuée au regard de ses choix budgétaires, le chef de l’État a cru devoir préciser que les « riches n’[avaie]nt pas besoin de président, ils se débrouillent très bien tout seuls ». Dès lors, si les riches n’ont pas besoin de président, Emmanuel Macron ne peut pas être leur président. CQFD. Sourire de Jean-Pierre Pernaut et le débat est clos.