Elliott dénonce les demandes de Vivendi au sein de Telecom Italia

Par
Elliott a accusé lundi Vivendi de vouloir reprendre le contrôle de Telecom Italia afin de gérer l'opérateur en fonction de ses propres intérêts avec sa demande de changements au sein du conseil d'administration de TIM.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

MILAN (Reuters) - Elliott a accusé lundi Vivendi de vouloir reprendre le contrôle de Telecom Italia afin de gérer l'opérateur en fonction de ses propres intérêts avec sa demande de changements au sein du conseil d'administration de TIM.

Le fonds activiste, qui a ravi au groupe français le contrôle de Telecom Italia l'an dernier, exhorte les actionnaires du groupe italien à ne pas redonner le pouvoir à Vivendi. Il les invite à donner au nouveau conseil d'administration et au nouvel administrateur délégué le temps nécessaire à la mise en oeuvre de leur stratégie pour créer de la valeur.

Le conseil d'administration de Telecom Italia a annoncé lundi la convocation d'une assemblée générale le 29 mars pour se prononcer sur le remplacement de cinq administrateurs.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale