Ghosn aurait reçu 7 millions d'euros d'une coentreprise Nissan-Mitsubishi, selon Les Echos

Par
Le parquet japonais envisage de nouvelles accusations de malversations contre Carlos Ghosn, liées à sa rémunération à hauteur de sept millions d'euros par une structure conjointe à Nissan et Mitsubishi aux Pays-Bas, rapporte dimanche le quotidien Les Echos.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le parquet japonais envisage de nouvelles accusations de malversations contre Carlos Ghosn, liées à sa rémunération à hauteur de sept millions d'euros par une structure conjointe à Nissan et Mitsubishi aux Pays-Bas, rapporte dimanche le quotidien Les Echos.