Ordonnances SNCF: pas un mot sur les vrais sujets

Par

En quatre pages et huit articles, qui ne donnent que des têtes de chapitre, le gouvernement se pique de résoudre tous les problèmes de la SNCF. Le texte, dont l'adoption est prévue par ordonnances, se concentre sur l’ouverture à la concurrence et le statut des cheminots, en oubliant tout le reste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À quoi pourrait ressembler le transport ferroviaire à l’avenir ? Comment pourrait-il s’inscrire dans une politique volontaire de lutte contre le changement climatique ? Comment imaginer son rôle dans l’aménagement du territoire ? Que devient le bien commun, la notion de service public en cas de transformation ? Comment résoudre le problème des 46 milliards d’euros de la dette ferroviaire ? C’est à ces questions et quelques autres qu’un gouvernement, qui dit vouloir travailler sur le long terme, se doit d’apporter des réponses, au moins un projet ou une vision.