Lee Cooper: un fonds d'investissement est reconnu responsable des licenciements

Par

Un fonds d’investissement vient d’être reconnu responsable de la déconfiture de l’entreprise Lee Cooper France et a été condamné à verser des dommages et intérêts aux salariés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Six ans, c’est long. La victoire n’en est pas moins belle pour les anciens salariés de Lee Cooper France. Le 28 juin dernier, ils ont appris que la cour d’appel d’Amiens reconnaissait le lointain fonds d’investissement Sun Capital Partners, actionnaire majoritaire de leur ancien employeur, responsable de leur licenciement. « Cela semble tellement difficile maintenant d’atteindre ces gens-là, on les croit intouchables, rapporte Danielle Carlier, ancienne salariée et au nombre des 23 plaignants. Mais sans même parler d’argent, il fallait que Sun soit reconnu coupable de ce qui nous est arrivé, c’est important. »