Les guichets victimes de la financiarisation de La Poste

Par

Confrontée à la baisse constante du courrier, La Poste est en pleine restructuration. Sa « réforme de l’attractivité des bureaux de poste » la conduit à se transformer en réseau de banques de proximité, parfois aux dépens de sa mission de service public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nigoul, 21 ans, secoue la tête en regardant son ticket et pousse un soupir découragé. Cette jeune femme, habitante de la région parisienne, fait la queue au bureau de poste de la gare du Nord. Elle est venue récupérer l’argent d’un « mandat cash ». Sur le bout de papier qu’elle a dans la main, le numéro 40. Mais sur le panneau digital du bureau, le chiffre 5, implacable.