France-Soir, la nouvelle danseuse russe

Par
Mercredi 17 mars, France-Soir, quotidien qui n'en finit plus de mourir, se relance. Cette fois-ci, le fils d'un oligarque russe, Alexandre Pougatchev, y a mis les moyens: une campagne de 20 millions d'euros, un tirage de 500.000 exemplaires, un prix baissé à 50 centimes, des embauches et des débauchages. Une question: pourquoi?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mercredi 17 mars, France-Soir se relance. Une nouvelle formule, une rédaction de «80 cartes de presse», un nouveau siège sur les Champs-Elysées. Et, depuis quelques mois, un nouveau patron: Alexandre Pougatchev, fils cadet de l'oligarque russe Sergueï Pougatchev, naturalisé français à toute allure grâce au coup de pouce de l'Elysée.