SNCF: les syndicats proposent une grève longue et discontinue

Par

À partir du 3 avril, les cheminots devraient être en grève deux jours sur cinq. L’intersyndicale tente de ménager le porte-monnaie de ses troupes, pour durer face au gouvernement, bien décidé à mener au pas de charge la réforme de l’entreprise publique. En interne, les agents de la SNCF devraient être très mobilisés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les syndicats inventent la grève en mouvement alternatif. Ce jeudi 15 mars au soir, l’intersyndicale de la SNCF a annoncé que, pour combattre la réforme de l’entreprise voulue par Emmanuel Macron et son gouvernement, elle appelait à un mouvement de grève long, mais discontinu : « deux jours sur cinq » de grève à partir du mardi 3 avril, jour où le projet de loi d’habilitation à prendre des ordonnances pour réformer la SNCF arrivera au Parlement – et lendemain du week-end de Pâques, façon de ne pas braquer immédiatement l’opinion publique.