LVMH: le côté obscur d’un groupe sur papier glacé

Par

Si les pratiques de l’ancien chef des services secrets intérieurs Bernard Squarcini ont été tolérées, voire encouragées, chez LVMH, c’est qu’elles s’inscrivent dans une culture. La construction du premier empire mondial du luxe est ponctuée de coups fourrés, de coups tordus. L’envers du décor moins présentable de la deuxième fortune mondiale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis des années, LVMH dépense des fortunes pour peaufiner son image de multinationale sur papier glacé. Rien ne doit venir perturber cette impression d’un monde où tout n’est que luxe, calme et volupté.