Procès du travail détaché: une fraude à 112 millions et des milliers d’ouvriers sans droits

Par Hélène Servel (Marsactu)

Du 17 au 21 mai, le tribunal de grande instance de Marseille abrite un procès qui pourrait faire date dans l’histoire de l’agriculture française. L’entreprise espagnole Terra Fecundis y sera jugée pour exécution de travail dissimulé et marchandage de main-d’œuvre illégale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cent douze millions d’euros de fraude à la Sécurité sociale, des charges en bande organisée de travail dissimulé avec dissimulation d’activités, dissimulation de salariés et marchandage de main-d’œuvre. Voilà ce qui attend, à partir de ce lundi, Terra Fecundis, l’entreprise de travail temporaire espagnole basée à Murcie, devant le tribunal de grande instance de Marseille. Cette société championne du travail détaché est dans le collimateur de la justice française depuis plusieurs années.