Les députés sous la dictée de la Fédération bancaire française

Par

Des amendements pour durcir la taxe sur les transactions financières ont été rejetés mercredi à l'Assemblée. Des députés LR et PS se sont inspirés d'une note blanche élaborée par le lobby bancaire, qui a ainsi obtenu gain de cause. Mediapart dévoile le pot aux roses.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On sait depuis longtemps que la Fédération bancaire française (FBF) est un lobby immensément puissant et influent, qui joue un rôle majeur, même s’il n’est pas toujours visible, dans la vie économique et politique du pays. Mais qu’elle fasse elle-même la loi et qu’elle pèse sur le vote des députés à l’Assemblée nationale, voici qui n’avait jamais été prouvé de manière indiscutable. C'est souvent le problème avec les lobbys efficaces : on pressent leur influence, mais ils ne laissent pas de trace…