La Chine met au défi le dollar roi

Par

Jusqu’alors, tous les contrats pétroliers étaient libellés en dollars. Mais la Chine conteste le pouvoir du billet vert. Jeudi 18 janvier, elle lance un contrat à terme libellé en yuans et convertible en or. Un nouveau signe du délitement de l’ordre monétaire international construit sur la suprématie du dollar.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En apparence, ce n’est qu’un produit financier. Un de plus. Pourtant, avant même son lancement, il est l’objet d’interminables discussions entre spécialistes des marchés financiers. Jeudi 18 janvier, les autorités chinoises proposent un contrat à terme (futures) sur le pétrole. Ce contrat, négocié sur les Bourses de Shanghai et Hong Kong, sera libellé en yuans, afin de permettre aux acheteurs chinois de se couvrir contre les fluctuations de prix et de change, puisqu’ils payeront leur approvisionnement en monnaie chinoise.