TF1-M6: une injustifiable concentration

Par et

Le projet de fusion des groupes TF1 et M6 constitue une atteinte grave aux règles anti-concentration et au pluralisme. Il est aussi le révélateur du laxisme de la puissance publique, qui abandonne le secteur audiovisuel aux puissances d’argent et à la droite radicale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis près de quatre décennies, la politique audiovisuelle et de la presse menée par les gouvernements successifs s’est déclinée autour du seul concept de « l’exception culturelle française ». Et, effectivement, il y a bien une exception française : dans aucun autre pays démocratique, on assiste à une telle concentration du secteur médiatique entre les mains de quelques milliardaires dont le souci premier est de renforcer et de monnayer leur influence politique, avec la complicité et l’assentiment de l’État.