Un grave accident du travail met en lumière la lenteur de la justice pénale

Ancien mécanicien robinetier, Ghislain Lafosse a dû être amputé d’une jambe après un accident survenu en 2018 dans son ancienne entreprise, filiale du groupe Eiffage. Au civil, la faute inexcusable de l’employeur a été reconnue en première instance, mais le procès pénal n’est toujours pas programmé.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Brancard des pompiers, sirènes des gendarmes… Le 21 mai 2018, Ghislain Lafosse voit sa vie défiler devant ses yeux. Ce mécanicien robinetier de 33 ans vient de subir un grave accident du travail dans l’atelier de la société Clemessy Services, filiale du groupe Eiffage, à Irigny, tout près de Lyon (Rhône).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal