Le groupe Bolloré et le Gabon trouvent un arrangement

Par

Après plusieurs mois de fortes tensions et le lancement d’une procédure devant une cour d’arbitrage, le groupe Bolloré et l’État du Gabon ont fini par s’entendre à propos de la gestion du port d’Owendo, à Libreville.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On efface tout et on recommence. Après plusieurs années d’une relation difficile, puis des mois de fortes tensions et un début de procédure devant une cour d’arbitrage, l’État du Gabon et le groupe Bolloré ont fini par trouver un accord à l’amiable au sujet du port d’Owendo, situé à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale, Libreville.