Crises: vers un troisième suicide de l’Europe?

Par

En 2060, les Européens n’existent plus. Ils sont redevenus de simples nationaux de leurs vieux États-nations, protégés les uns des autres, surtout des autres, par des visas obligatoires... Ainsi débute un documentaire que Arte diffuse mardi 21 avril. L'Europe va-t-elle retomber dans ses vieux démons et se suicider une troisième fois? 2014, une redite de 1914? Esquisse de réponse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 2060, les Européens n’existent plus. Ils sont redevenus de simples nationaux de leurs vieux États-nations, protégés les uns des autres, surtout des Autres (étrangers, migrants) par des visas obligatoires (mais électroniques, tout de même). Ils voyagent, difficilement, dans de vieux avions, vers les vieux aéroports de leurs vieilles capitales, que la crise énergétique contraint régulièrement à la fermeture. L’Union européenne, disparue dans les convulsions de la seconde décennie du XXIe siècle, n’est plus qu’un objet d’étude pour les historiens et les archéologues.