EADS: une class action a été engagée contre Daimler et Lagardère

Par
Une class action a été engagée contre EADS. Mais, le 12 juin, une autre a été formée directement contre ses deux principaux actionnaires du groupe aéronautique, Lagardère et Daimler. Dans la plainte, que Mediapart publie, il leur est reproché d'avoir masqué les retards de l'A380 et d'avoir commis un délit d'initié. Deux autres dirigeants, qui ont joué un rôle clé dans l'atttibution du contrat des avions ravitailleurs pour l'US Air Force, sont aussi mis en cause. Est-ce une action cachée de Boeing, furieux d'avoir été écarté d'un contrat de 35 milliards de dollars? Cette class action, en tout cas, fait peser un risque juridique important sur les deux groupes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Est-ce une véritable colère d’actionnaire ? Ou un coup téléguidé par Boeing dans la lutte qui l’oppose à EADS sur la fourniture des avions ravitailleurs à l’US Air Force? L’attaque en tout cas risque d’être redoutable. Après l’annulation, jeudi 19 juin, du contrat des avions ravitailleurs par la cour des comptes américaine, et l’ouverture d’une class action contre le groupe aéronautique, un troisième coup vient d’être porté. Le 12 juin, une nouvelle class action a été engagée aux Etats-Unis. Mais cette fois-ci elle concerne directement les principaux actionnaires d’EADS, les groupes Lagardère et Daimler. Interrogé, le groupe Lagardère a déclaré ne pas avoir été informé de cette procédure.