Renault menacerait de fermer deux sites en France

Par

« Si vous ne signez pas, il se pourrait que deux sites ferment », a lancé la direction aux syndicats lors de discussions sur un accord de compétitivité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La direction du constructeur automobile Renault aurait menacé, mardi 22 janvier, de fermer deux sites en France si les syndicats ne signaient pas un accord de compétitivité en cours de négociation.