Teleperformance: succès boursier, maltraitances sociales

Par Thodoris Chondrogiannos, Nikolas Leontopoulos et Cécile Andrzejewski (Investigate Europe)

Le leader mondial des centres d’appels, Teleperformance, a intégré le 22 juin le CAC 40. Une plainte a été déposée par la fédération syndicale mondiale UNI Global Union contre l’entreprise auprès de l’OCDE pour dénoncer les violations des droits des travailleurs pendant la pandémie. En France, Teleperformance a fait l’objet d’une mise en demeure de l’inspection du travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’indice CAC 40 a accueilli un nouveau venu le 22 juin : Teleperformance. Peu connue du grand public, la multinationale française est le leader mondial des centres d’appels, avec plus de 300 000 employés dans 80 pays différents. Mais cette réussite économique a un lourd revers social.