L'accord sur le CSeries ne dissipe pas le trouble chez Airbus

Par
Airbus a réussi un joli coup en prenant le contrôle du programme d'avions de ligne CSeries de Bombardier pour seulement un dollar mais le trouble qui prévaut en interne chez l'avionneur européen, visé par des enquêtes pour corruption présumée, nourrit les interrogations sur sa capacité à tirer pleinement profit de cet accord.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Airbus a réussi un joli coup en prenant le contrôle du programme d'avions de ligne CSeries de Bombardier pour seulement un dollar mais le trouble qui prévaut en interne chez l'avionneur européen, visé par des enquêtes pour corruption présumée, nourrit les interrogations sur sa capacité à tirer pleinement profit de cet accord.