Affaire Tapie: la Cour de cassation sème la panique

Par

La Cour de cassation doit se prononcer le 22 juin sur les deux arrêts concernant Bernard Tapie, celui qui a annulé l'arbitrage frauduleux et celui qui a exigé la restitution du magot. Des magistrats s'inquiètent du mémoire élaboré par une conseillère rapporteure faisant la part belle aux thèses de l'ex-homme d'affaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On n’en aura donc jamais fini avec cette affaire Tapie. Alors qu’on pensait le scandale en passe d’être réglé avec l’arrêt de la cour d’appel de Paris, du 17 février 2015, qui a annulé le célèbre arbitrage frauduleux (lire Affaire Tapie : l’arbitrage frauduleux est annulé), puis avec l’arrêt rendu le 3 décembre suivant, par la même juridiction (lire Tapie ruiné, la Sarkozie en danger), le voici qui risque de connaître un rebondissement : selon des indications concordantes recueillies par Mediapart, le mémoire élaboré par la conseillère rapporteure de la Cour de cassation fait la part belle aux défenseurs… de Bernard Tapie !