Le catalogue français de l'optimisation fiscale à Malte

Par

On trouve de tout à Malte, du « parrain des parrains » Michel Tomi à l’héritier de Chanel, en passant par le patron des magasins GiFi. Entre optimisation fiscale, affaires et conflits d’intérêts, révélations sur les personnalités françaises qui ont logé leur argent dans la petite île.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’ombre de Michel Tomi plane sur l’île de Malte. Surnommé « le parrain des parrains », ce riche homme d’affaires corse installé en Afrique est multi-mis en examen dans une tentaculaire affaire de corruption, qui porte notamment sur les largesses qu’il a accordées à plusieurs chefs d’État du continent africain (lire nos enquêtes ici et ). L’un des bras droits de Tomi, Marc Gaffajoli, qui dirige sa compagnie aérienne Afrijet, a choisi Malte pour immatriculer l’un de ses avions, un jet privé Falcon 900. Un choix judicieux, puisque Malte est devenue, après avoir dragué fiscalement les propriétaires de yachts, l'un des paradis de l’aviation d’affaires.