La BCE laisse ses taux inchangés, Draghi défend son bilan

Par
Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a défendu une dernière fois jeudi la politique monétaire ultra-accommodante qu'il a orchestrée pendant huit ans, un mandat qui s'achèvera le 31 octobre comme il a commencé, c'est-à-dire en essayant de relancer une économie fragilisée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

FRANCFORT (Reuters) - Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a défendu une dernière fois jeudi la politique monétaire ultra-accommodante qu'il a orchestrée pendant huit ans, un mandat qui s'achèvera le 31 octobre comme il a commencé, c'est-à-dire en essayant de relancer une économie fragilisée.