Les députés ne sont pas franchement de bons employeurs

Par

Désabusé sur la capacité des députés à respecter la loi, le syndicat national des collaborateurs parlementaires (FO) lance jeudi 24 novembre une série d’alertes sur leurs conditions de travail. La qualité du dialogue social entre ces élus et leurs employés est mise à mal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand un employeur ne respecte pas le code du travail, c’est problématique. Si cet employeur est député de l’Assemblée nationale, c’est carrément gênant. Or, selon plusieurs représentants syndicaux de collaborateurs, Force ouvrière en tête, les parlementaires du Palais-Bourbon sont très loin d’être exemplaires. Jusqu’ici, rien ou presque ne réglementait cette profession qui compte 2 018 personnes, à Paris et en circonscriptions.