Conflit à Air France: les syndicats appellent à la discussion

Par

Après la grève de jeudi, pour réclamer une hausse générale de 6 % des salaires, l’intersyndicale de la compagnie aérienne menace de durcir le conflit, faute de négociations avec la direction.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ce n’est que le début », prévient le tract de l’intersyndicale des dix organisations d’Air France, cité par Le Monde, au lendemain de la grève du 22 février. Pour ces syndicats, la première journée a été « un grand succès ». Pour la première fois depuis 1993, dix organisations représentant toutes les catégories de personnels, des pilotes aux hôtesses en passant par les salariés au sol, avaient appelé ensemble à une journée de grève. Selon les décomptes des syndicats, « plus de 300 vols ont été annulés jeudi », se félicite Sandrine Techer, secrétaire de section du Syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC). Dans le détail, plus de 56 % des vols court et moyen-courriers ont été annulés, de même que 51 % des long-courriers. Les perturbations se faisaient encore sentir samedi, avec plusieurs vols moyen-courriers annulés.