« Notre ferme est de plus en plus exposée aux aléas climatiques »

Par

Éleveurs laitiers bio en Bretagne, Cyrille Guilloteau et Stéphanie Sabin déploient depuis dix ans sur leur ferme des pratiques agricoles vertueuses pour le climat. Mais en dépit de l’urgence climatique, la future politique agricole commune ne changera en rien leur quotidien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pancé (Ille-et-Vilaine). Le ciel est bas en cette matinée de juin. Cyrille Guilloteau et Stéphanie Sabin montrent l’étendue de leurs terres sans que les vaches ne leur prêtent attention, trop occupées à brouter l’herbe grasse. « Vous sentez ce vent ?, interpelle soudain l’éleveur. Il vient de l’Est, c’est un vent continental qui assèche nos prairies, une vraie plaie. » La direction des vents, les trajectoires de pluie, la dureté des étés, le couple de jeunes agriculteurs peut en parler durant des heures.