Gafa: la Cour de justice sape les maigres avancées de la Commission européenne

En deux décisions favorables à Google et Starbucks, la Cour de justice de l’UE a mis à bas les défenses que tentait d’ériger l’Europe face aux multinationales. Avant même d’être renommée, la commissaire à la concurrence, Margrethe Vestager, voit son action empêchée.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il a dû y avoir champagne au siège de certaines multinationales mardi 24 septembre. Dans la journée, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a infligé de sérieux revers à Margrethe Vestager, la commissaire européenne chargée de la concurrence, devenue la bête noire des Gafa et de Donald Trump notamment. Alors que cette dernière est censée avoir des pouvoirs renforcés en matière de concurrence dans la nouvelle Commission, elle se voit par avance empêchée ou à tout le moins fortement limitée dans son action, à la suite des arrêts de la CJUE.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal