Deliveroo: un «forum» de coursiers simulacre de dialogue social

Par et

La plateforme de livraison a réuni cette semaine des représentants de ses coursiers. Mais elle reste loin des garanties légales accordées à des salariés, ses livreurs étant censés être indépendants. Une interprétation que la justice conteste de plus en plus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils étaient une vingtaine, mardi 25 février au soir, à sortir mécontents d’une salle de réunion du IIe arrondissement de Paris, où ils étaient rassemblés depuis la mi-journée. Tous livreurs utilisant l’application Deliveroo, ils venaient d’essuyer les plâtres du dialogue social, version plateforme numérique. Et ils n’ont pas été convaincus, loin s’en faut.