Nucléaire : les rapports qui contredisent Montebourg

Par

En assurant que le nucléaire était une filière d'avenir, le ministre du redressement productif n'a pas seulement fâché les écologistes. Il a oublié les récents rapports qui pointent l'impasse économique d'une filière énergétique devenue ruineuse. Rappel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est donc la grande polémique de ce début de semaine. Arnaud Montebourg, en ministre du redressement productif attaché à défendre toute l'industrie française, vole cette fois au secours du nucléaire. « Je considère que le nucléaire est une filière d'avenir », expliquait-il dimanche soir sur BFM-TV. « Nous avons besoin d'énergie et pas trop chère », ajoutait le ministre, et « la France a un atout extraordinaire entre ses mains (avec ses centrales nucléaires), qui lui a permis de bâtir son industrie ». « Notre choix d'avoir une énergie pas chère, abordable et en quantité est stratégique », a-t-il insisté.