Une poignée seulement d'offres attendues pour British Steel

Par
British Steel, placé en redressement judiciaire le mois dernier en Grande-Bretagne, est parvenu à susciter l'intérêt d'au moins neuf acquéreurs potentiels mais ne devrait pas recevoir beaucoup d'offres fermes d'ici la date butoir du 30 juin, a-t-on appris vendredi de sources bancaires et du secteur de la sidérurgie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - British Steel, placé en redressement judiciaire le mois dernier en Grande-Bretagne, est parvenu à susciter l'intérêt d'au moins neuf acquéreurs potentiels mais ne devrait pas recevoir beaucoup d'offres fermes d'ici la date butoir du 30 juin, a-t-on appris vendredi de sources bancaires et du secteur de la sidérurgie.