La chute record du PIB en France renforce les inquiétudes pour l'avenir

D'après les données publiées vendredi par l'Insee, le PIB français s'est contracté au deuxième trimestre de 13,8 %. Un record. C'est un peu moins que les chiffres envisagés par les économistes. Mais la chute s'avère plus prononcée qu'en Allemagne, qu'en Italie ou aux États-Unis, et la crise est devant nous.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Du jamais-vu. Au deuxième trimestre 2020, le PIB français s’est contracté de 13,8 % sur trois mois, selon une première estimation de l’Insee. C’est évidemment un record depuis l’établissement de cette statistique en 1950. Le précédent datait du premier trimestre 2020 où, après seulement deux semaines de confinement, un recul de 5,9 % avait été enregistré. Jamais, depuis le début des années 2000, un PIB trimestriel n'avait été aussi faible.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal