Une tumeur du foie traitée par électrochimiothérapie, une première en France

Par
Une équipe de l'hôpital Tenon, à Paris, a réalisé avec succès en octobre dernier une électrochimiothérapie hépatique, une première en France, sur un patient atteint d'une tumeur du foie inopérable, annonce vendredi le groupe Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Une équipe de l'hôpital Tenon, à Paris, a réalisé avec succès en octobre dernier une électrochimiothérapie hépatique, une première en France, sur un patient atteint d'une tumeur du foie inopérable, annonce vendredi le groupe Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

Le patient, pour lequel n'existait aucune alternative thérapeutique, souffrait d'un cancer du rein avec métastases hépatiques.

"L'intervention, réalisée en dernier recours, a permis une nécrose totale de la tumeur du foie", précise l'AP-HP dans un communiqué.

"Sept aiguilles ont été introduites dans le foie afin d’ouvrir des brèches dans les membranes des cellules tumorales au moyen d’un champ électrique appliqué localement entre ces aiguilles. Ceci a permis d’administrer directement à la tumeur une forte dose de chimiothérapie", ajoute-t-elle.

Le patient est aujourd'hui "en excellent état général et poursuit son traitement dans le cadre du contrôle de sa maladie."

"Bien que prometteur, ce traitement guidé par l’image est relativement complexe à mettre en œuvre en raison de la complexité des moyens de guidage utilisés. Il pourrait toutefois se révéler d’un grand intérêt pour les patients sans autre alternative thérapeutique", relève l'AP-HP.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale