Les cinq fardeaux de Marine Le Pen

Par

La présidente du FN compte sur les municipales de 2014 pour faire fructifier ses 17,9 % recueillis à la présidentielle. Mais derrière une apparente bonne santé, le FN traîne plusieurs boulets. À commencer par les anciens du GUD qui entourent sa présidente.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Marine Le Pen compte sur les élections municipales de 2014 pour faire fructifier ses 17,9 % recueillis à la présidentielle. Ce mercredi, la présidente du FN profitera du traditionnel défilé du 1er Mai organisé par son parti en l'honneur de Jeanne d'Arc, place de l'Opéra, à Paris, pour surfer sur un climat politique dégradé et un chômage record. Mais derrière une apparente bonne santé, le FN traîne plusieurs boulets.