Marine Le Pen prétend aider «les jeunes», surtout les moins pauvres

Par

Pour son meeting du 1er Mai, la présidente du RN, qui s’adressait à la jeunesse, a dévoilé les contours d’un plan en faveur de l’entrepreneuriat des moins de 30 ans, ultralibéral et inégalitaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour ce second 1er Mai confiné, Marine Le Pen, plus que jamais en campagne pour l’élection présidentielle, a dû se contenter d’un bien modeste « meeting numérique » pour le rendez-vous traditionnel du Rassemblement national. Après l’habituel dépôt de gerbe devant la statue de Jeanne d’Arc, la présidente du RN a tenu, depuis son canapé blanc, un discours retransmis sur Facebook et YouTube centré sur l’annonce d’un « plan » pour la jeunesse.