Nantes: l’IGPN omet des éléments à charge pour la police

Par

Les zones d’ombre de l’enquête de l’IGPN sur la mort de Steve Maia Caniço sont patentes. Selon nos informations, le responsable de l’unité de CRS, présent sur les lieux, n'a pas été auditionné, et l’IGPN n’a pas rendu publiques les conclusions d’un compte-rendu d’opération sur l’appréciation de l’usage de la force. Mediapart en publie un extrait. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l’intérieur Christophe Castaner promettent « transparence » et « lumière » sur les opérations policières et le décès de Steve Maia Caniço survenu lors de la fête de la Musique à Nantes. Cependant, ce ne sera pas l’enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), dont les conclusions ont été rendues publiques le 30 juillet, qui répondra à ce souci de clarté.