Des millions de poissons pris au piège des centrales nucléaires en France

Par

Chaque année, des centaines de tonnes d’organismes marins sont piégées dans les systèmes de refroidissement des réacteurs nucléaires français, selon des informations obtenues par Mediapart. Beaucoup d’entre eux y périssent. Certaines espèces détruites par ces « prélèvements » sont pourtant protégées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ses écailles sont argentées et teintées de bleu, parfois parcourues de taches noires. Elle mesure de 40 à 70 centimètres, suffisamment longue et forte pour remonter les courants de l’Atlantique, mais pas assez pour résister à l’aspiration des pompes de la centrale nucléaire du Blayais, construite dans l’estuaire de la Gironde.