Près de 100.000 signatures contre Edvige

Par
Le mouvement contre le fichier policier Edvige ne s'essouffle pas. Bientôt 100.000 citoyens auront signé la pétition contre le décret qui l'a créé pour, notamment, ficher les personnes âgées de plus de treize ans «susceptibles» de troubler l'ordre public ou encore les militants de différents types (politiques, associatifs, religieux). Y compris en collectant des informations à caractère ethnique ou racial et des données sur leur santé ou leur vie sexuelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Eté ou pas, la mobilisation contre Edvige ne faiblit pas. Au 1er septembre, la pétition en ligne contre ce fichier policier recense 91.377 signatures (dont 696 organisations, syndicats, collectifs ou partis). Début août, un article de Mediapart sur le sujet faisait état des 64.000 signataires (dont 518 organisations) qui avaient appuyé cette pétition.