Les comptes d’apothicaire de Blanquer ne satisfont pas les enseignants

En cette rentrée, une partie des enseignants réclame toujours une augmentation salariale. Jean-Michel Blanquer vient d'en faire l'annonce, mais les syndicats jugent l’enveloppe insuffisante, sachant que le point d’indice des fonctionnaires est gelé depuis 2010.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

De prime abord, l’annonce ressemble à un joli cadeau. De prime abord seulement. Après une année compliquée et de défiance continue de la part d’une partie des enseignants et des organisations syndicales, Jean-Michel Blanquer essaie de jouer la carte de l’apaisement, comme il l'a montré lors de sa conférence de presse de rentrée. Aussi le ministre pensait-il pouvoir jouer les pères Noël de la rentrée, en annonçant sur BFM TV le 28 août, quelques jours avant le retour en classe ce 2 septembre, une augmentation de salaire à quelque 871 000 enseignants. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal