La justice enquête sur la gestion d'un lycée-collège privé catholique

Par

Une enquête préliminaire est en cours au parquet d’Amiens pour « escroquerie, faux et usage de faux, abus de biens sociaux et détournement de fonds », concernant la gestion du lycée-collège Montalembert de Doullens. La directrice qui a dénoncé le système a été depuis licenciée. L’État, qui finance en grande partie l’enseignement catholique privé sous contrat, le contrôle en revanche bien peu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Christiane Mazel n’est pas du genre à se laisser abattre. Derrière son allure B.C.B.G. et ses manières courtoises, la femme est coriace. Lundi prochain, les prud'hommes examineront le licenciement par l’évêque d’Amiens de cette ancienne directrice du lycée-collège Montalembert. Un licenciement en cours d’année – procédure exceptionnelle – qui doit sans doute beaucoup à sa trop grande curiosité sur la gestion financière de l’établissement. Elle dit attendre sereinement la décision du tribunal et reconstitue inlassablement les éléments de son dossier. Depuis qu’elle a déposé plainte pour dénoncer les errements de son établissement, le parquet d’Amiens a ouvert une enquête préliminaire pour « escroquerie, faux et usage de faux, abus de biens sociaux et détournement de fonds ».