Violences sexuelles: la bataille juridique de plusieurs hommes contre un policier haut gradé

Par Sophie Boutboul

Quatre hommes ont accusé un commandant divisionnaire de la Vienne de les avoir agressés sexuellement entre 2006 et 2011. Malgré un non-lieu rendu l’an dernier, ils espèrent obtenir un procès. L’audience d’appel est prévue le 3 mars.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ensemble, ils dénoncent un déni de justice. Dix ans après la première plainte de l’un d’entre eux, trois hommes attendent fébrilement l’appel du non-lieu dont a bénéficié celui qu’ils accusent d’attouchements, et qui n’a même jamais été mis en examen. L’audience est prévue le 3 mars devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Poitiers (Vienne).