L’Assemblée nationale auditionne un africaniste d’extrême droite

Par

La mission d’information sur l’opération Barkhane auditionne aujourd’hui l’africaniste d’extrême droite Bernard Lugan, référence de nombreux officiers français, en dépit de sa vision racialiste du continent africain. Une enquête de la Revue du Crieur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce mardi 2 mars, la mission d’information sur l’opération Barkhane, constituée de onze députés, auditionne à huis clos l’historien Bernard Lugan. Cette nouvelle a suscité l’émoi au sein de la communauté des chercheurs spécialistes du Sahel, et plus largement de l’Afrique. Idéologue de l’extrême droite, cet ancien militant de l’Action française, un mouvement royaliste, est très populaire chez les officiers de l’armée française, mais il est considéré comme un imposteur par nombre de ses pairs, qui soulignent régulièrement sa vision « simpliste » du continent et de nombreuses erreurs factuelles.