Favoritisme sur des marchés immobiliers : le maire de Tarbes est mis en examen

Par

Le maire UMP de Tarbes, Gérard Trémège, a été mis en examen jeudi 2 avril pour « prise illégale d’intérêts, favoritisme et trafic d'influence passif », dans un dossier dont Mediapart a révélé les dessous en février dernier. Sa compagne, en particulier, avait racheté un bien municipal à un prix imbattable.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le maire UMP de Tarbes, Gérard Trémège, a été mis en examen, jeudi 2 avril, pour « prise illégale d'intérêt, favoritisme et trafic d'influence passif » lors de ventes de terrains et biens immobiliers municipaux.